Triumph TR2 1955

Triumph TR2 1955

Caractéristiques

Moteur 4 cylindres2.0l 90cv

L’Archétype du roadster anglais pur et dur

Rare version européenne

Equipée de la rare option overdrive

Matching numbers et couleur

Historique connu depuis la première commande en Grèce

C’est à Genève, en mars 1953 que tout va vraiment commencer pour la dynastie des TR. Première du genre à connaître le stade suprême de la production, ladite TR 2 a donc initié une « recette » (aujourd’hui, on parlerait plutôt de « concept ») en reprenant à son compte des ingrédients privilégiés depuis des lustres par d’autres constructeurs anglais : un châssis robuste capable d’encaisser les coups de raquette avec flegme, un moteur coupleux emprunté à la grande série (celui de la TR2 avait déjà fait ses preuves sous le capot des vilaines Standard Vanguard comme des moins vilaines Triumph Renown, sans parler du tracteur Massey Ferguson), des suspensions rustiques mais, somme toute, efficaces et permettant de vivre la route en direct (et sans en sortir, autant que possible…), le tout habillé d’une carrosserie suggestive et juste assez « ouverte » pour inciter les frimeurs à sauter dedans sans ouvrir la porte.

Produite d’août 1953 à septembre 1955, la TR2 n’a duré que ce que durent les bonnes intentions. 8628 amateurs, presque tous américains ont tout de même pu découvrir ses charmes révélés et cachés. En si peu de temps, la TR2 n’a cependant pas chômé. A peine lancée, elle a su faire parler d’elle en écumant les grands rallyes de l’ époque tout en démontrant qu’une « vraie » voiture de sport pouvait aussi être bon marché. Son grand point fort qui sera aussi celui de toutes les TR à venir.

C’est exemplaire est exceptionnel, car il a été livré à capitaine de yacht privé Mr Konstantine Tsallis en Grèce en mai 1955. Il gardera la voiture 30 ans .avant de passer dans les mains d’un pilote de rallye connu Demetris Vazakas.

Tout son historique est tracé depuis sa facture d’origine, elle a rejoint la Breitt¨Gallery en 2017.

Triumph TR2 1955

Caractéristiques

Moteur 4 cylindres2.0l 90cv

L’Archétype du roadster anglais pur et dur

Rare version européenne

Equipée de la rare option overdrive

Matching numbers et couleur

Historique connu depuis la première commande en Grèce

C’est à Genève, en mars 1953 que tout va vraiment commencer pour la dynastie des TR. Première du genre à connaître le stade suprême de la production, ladite TR 2 a donc initié une « recette » (aujourd’hui, on parlerait plutôt de « concept ») en reprenant à son compte des ingrédients privilégiés depuis des lustres par d’autres constructeurs anglais : un châssis robuste capable d’encaisser les coups de raquette avec flegme, un moteur coupleux emprunté à la grande série (celui de la TR2 avait déjà fait ses preuves sous le capot des vilaines Standard Vanguard comme des moins vilaines Triumph Renown, sans parler du tracteur Massey Ferguson), des suspensions rustiques mais, somme toute, efficaces et permettant de vivre la route en direct (et sans en sortir, autant que possible…), le tout habillé d’une carrosserie suggestive et juste assez « ouverte » pour inciter les frimeurs à sauter dedans sans ouvrir la porte.

Produite d’août 1953 à septembre 1955, la TR2 n’a duré que ce que durent les bonnes intentions. 8628 amateurs, presque tous américains ont tout de même pu découvrir ses charmes révélés et cachés. En si peu de temps, la TR2 n’a cependant pas chômé. A peine lancée, elle a su faire parler d’elle en écumant les grands rallyes de l’ époque tout en démontrant qu’une « vraie » voiture de sport pouvait aussi être bon marché. Son grand point fort qui sera aussi celui de toutes les TR à venir.

C’est exemplaire est exceptionnel, car il a été livré à capitaine de yacht privé Mr Konstantine Tsallis en Grèce en mai 1955. Il gardera la voiture 30 ans .avant de passer dans les mains d’un pilote de rallye connu Demetris Vazakas.

Tout son historique est tracé depuis sa facture d’origine, elle a rejoint la Breitt¨Gallery en 2017.