Austin-Healey 100 M ‘Le Mans’ 1956

Austin-Healey 100 M ‘Le Mans’ 1956

  • Certifiée par le registre 100 M « Le Mans » un des 640 exemplaires produits à l’usine.
  • Restauration concours par JME Healey, expert de la marque
  • Teintes et numéros d’origine
Moteur quatre-cylindres en ligne, 2 660 cm³, 110 cv, soupapes en tête, transmission quatre rapports avec overdrive, suspension avant indépendante avec ressorts hélicoïdaux, essieu arrière rigide avec ressorts semi-elliptiques, freins à tambour à commande hydraulique sur les quatre roues. Empattement 2 286 mm
La voiture proposée est une authentique Austin-Healey 100 M Le Mans sortie d’usine le 13 février 1956, telle qu’elle est certifiée par le British Motor Industry Heritage Trust et le registre 100 M « Le Mans ». Elle se présente avec tous ses numéros corrects et comporte son moteur 100 M d’origine, avec sa plaque 1B/230813 posée lors de sa production à l’usine.
Après sa sortie d’usine au début de l’année 1956, cette Healey a été exportée vers les Etats-Unis et semble y avoir passé l’essentiel de son existence, avant d’être récupérée en 1994, en état médiocre, par M. John Habersham Elliott Jr, de Virginie. M. Elliott a entamé le processus de restauration qui a compris la reprise de la structure métallique de la carrosserie, montée ensuite sur un châssis neuf Kilmartin (aux spécifications d’origine, avec ses supports d’amortisseur fixes), un choix fréquent dans le cadre de la restauration de roadsters Healey.
La voiture a été importée au Royaume-Uni en 2014. Cette 100 M a pu retrouver sa splendeur d’antan, ayant fait l’objet pendant l’année 2015 d’une restauration complète, mécanique et carrosserie, chez JME Healey à Warwick, établissement qui compte parmi les meilleurs experts et restaurateurs d’Austin-Healey dans le monde. Splendide avec sa combinaison de couleurs d’origine, peinture noire et rouge « Reno », la voiture est aujourd’hui proposée à la vente avec une certification complète effectuée par JME, un dossier de restauration comprenant des photos et des factures dont le montant totalise 65 000 £ (plus de 75 000 €). Depuis sa restauration, cette Healey a été exposée lors de plusieurs événements et se présente avec une capote neuve Everflex, un couvre-tonneau neuf, un marteau Thor en cuivre et une clé de papillons en bois. Par ailleurs, cette 100 M est aussi accompagnée de sa trousse à outils, son cric et sa pompe à graisse d’origine, ainsi que de ses manuels d’utilisation.

Austin-Healey 100 M ‘Le Mans’ 1956

  • Certifiée par le registre 100 M « Le Mans » un des 640 exemplaires produits à l’usine.
  • Restauration concours par JME Healey, expert de la marque
  • Teintes et numéros d’origine
Moteur quatre-cylindres en ligne, 2 660 cm³, 110 cv, soupapes en tête, transmission quatre rapports avec overdrive, suspension avant indépendante avec ressorts hélicoïdaux, essieu arrière rigide avec ressorts semi-elliptiques, freins à tambour à commande hydraulique sur les quatre roues. Empattement 2 286 mm
La voiture proposée est une authentique Austin-Healey 100 M Le Mans sortie d’usine le 13 février 1956, telle qu’elle est certifiée par le British Motor Industry Heritage Trust et le registre 100 M « Le Mans ». Elle se présente avec tous ses numéros corrects et comporte son moteur 100 M d’origine, avec sa plaque 1B/230813 posée lors de sa production à l’usine.
Après sa sortie d’usine au début de l’année 1956, cette Healey a été exportée vers les Etats-Unis et semble y avoir passé l’essentiel de son existence, avant d’être récupérée en 1994, en état médiocre, par M. John Habersham Elliott Jr, de Virginie. M. Elliott a entamé le processus de restauration qui a compris la reprise de la structure métallique de la carrosserie, montée ensuite sur un châssis neuf Kilmartin (aux spécifications d’origine, avec ses supports d’amortisseur fixes), un choix fréquent dans le cadre de la restauration de roadsters Healey.
La voiture a été importée au Royaume-Uni en 2014. Cette 100 M a pu retrouver sa splendeur d’antan, ayant fait l’objet pendant l’année 2015 d’une restauration complète, mécanique et carrosserie, chez JME Healey à Warwick, établissement qui compte parmi les meilleurs experts et restaurateurs d’Austin-Healey dans le monde. Splendide avec sa combinaison de couleurs d’origine, peinture noire et rouge « Reno », la voiture est aujourd’hui proposée à la vente avec une certification complète effectuée par JME, un dossier de restauration comprenant des photos et des factures dont le montant totalise 65 000 £ (plus de 75 000 €). Depuis sa restauration, cette Healey a été exposée lors de plusieurs événements et se présente avec une capote neuve Everflex, un couvre-tonneau neuf, un marteau Thor en cuivre et une clé de papillons en bois. Par ailleurs, cette 100 M est aussi accompagnée de sa trousse à outils, son cric et sa pompe à graisse d’origine, ainsi que de ses manuels d’utilisation.