Alfa Romeo Guilia Spider 1962

Alfa Romeo Guilia Spider 1962

Dotée d’une carrosserie très élégante signée PininFarina et d’une face avant mythique, ce Spider ne manque vraiment pas d’atouts. Elle deviendra une icône de la dolce Vita italienne. Le moteur double arbre en aluminium, la boite à 5 vitesses, utilisant des synchros Porsche, lui confèrent un agrément rare à l’époque. Le train avant est à roues indépendantes avec triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques et barre anti-roulis. A l’arrière on trouve un pont rigide avec encore ressorts hélicoïdaux/amortisseurs télescopiques et un guidage soigné.

C’est en 1962, que le Spider Giulietta est rebaptisé « Spider Giulia 1600 » et accueille le 1600 cc 90cv de la « nouvelle » Giulia TI, pour une vitesse maximale de 175 km/h et une souplesse accrue. Visuellement, on la reconnait grâce une écope sur le capot, imposée par le nouveau moteur. En 1964, la version Veloce réapparaît à son tour mais avec une puissance portée à 112 cv.

Cette Guilia 1600 a bénéficié de la pose de deux carbus double corps Weber qui lui donne les caractéristiques de la Veloce.

Elle a été bénéficié d’une restauration totale de haut niveau, effectuée en 2016 en Belgique par le spécialiste Officina Valenti, et dispose d’un dossier bien documenté de la restauration effectuée.

Alfa Romeo Guilia Spider 1962

Dotée d’une carrosserie très élégante signée PininFarina et d’une face avant mythique, ce Spider ne manque vraiment pas d’atouts. Elle deviendra une icône de la dolce Vita italienne. Le moteur double arbre en aluminium, la boite à 5 vitesses, utilisant des synchros Porsche, lui confèrent un agrément rare à l’époque. Le train avant est à roues indépendantes avec triangles superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques et barre anti-roulis. A l’arrière on trouve un pont rigide avec encore ressorts hélicoïdaux/amortisseurs télescopiques et un guidage soigné.

C’est en 1962, que le Spider Giulietta est rebaptisé « Spider Giulia 1600 » et accueille le 1600 cc 90cv de la « nouvelle » Giulia TI, pour une vitesse maximale de 175 km/h et une souplesse accrue. Visuellement, on la reconnait grâce une écope sur le capot, imposée par le nouveau moteur. En 1964, la version Veloce réapparaît à son tour mais avec une puissance portée à 112 cv.

Cette Guilia 1600 a bénéficié de la pose de deux carbus double corps Weber qui lui donne les caractéristiques de la Veloce.

Elle a été bénéficié d’une restauration totale de haut niveau, effectuée en 2016 en Belgique par le spécialiste Officina Valenti, et dispose d’un dossier bien documenté de la restauration effectuée.